PROCLAMATION DE LA JOURNEE MONDIALE DE SENSIBILISATION A L’AUTISME, LE 2 AVRIL 2022

Le trouble du spectre de l'autisme (TSA) et ses répercussions sur les  apprenantes et les apprenants - éduco - le blogue d'innovation pédagogique

Proclamation de la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, le 2 avril 2022

RÉSOLUTION :         2022-03-039

ATTENDU que le 2 avril a été déclaré Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme par l’Assemblée générale des Nations Unies et que le mois d’avril est déclaré comme étant le mois de l’autisme au Québec depuis 1984;

ATTENDU qu’encore de nos jours, les personnes autistes et leur famille doivent concilier avec plusieurs préjugés et jugements qui nuisent à leur inclusion alors que plusieurs d’entre elles auraient tout à fait les capacités de prendre une part active à la société;

ATTENDU qu’informer et sensibiliser la communauté aux caractéristiques très variables de l’autisme ainsi qu’aux bons comportements à mettre en place pour accueillir, interagir et intervenir avec une personne ayant un diagnostic du trouble du spectre de l’autisme est la clé pour une société plus ouverte à la différence et pleinement inclusive;

ATTENDU qu’un enfant sur 66 âgé entre 5 et 17 ans recevra un diagnostic d’autisme au Québec et présentement, la prévalence de l’autisme est estimée à 1,5% dans la population québécoise;

En conséquence,

il est proposé par madame Liliane St-Hilaire

appuyé par monsieur Saül Bergeron

et résolu,

QUE le Conseil proclame le mois d’avril comme étant le mois de la sensibilisation à l’autisme et invite les Astonnaise et Astonnais, peu importe leur milieu, leur rôle ou leur statut, à tout mettre en œuvre pour que les personnes autistes soient pleinement incluses et respectées dans leur milieu de vie.

Adopté à l’unanimité des membres du Conseil.

Certifiée conforme à Aston-Jonction ce 8e jour de mars 2022

Carole Pigeon

Directrice générale et greffière trésorière

JOURNÉE MUNICIPALE DE PLANTATION D’ARBRES – PLANTS FOURNIS   GRATUITEMENT PAR AFSQ

Un plant d'arbre gratuit pour célébrer la Journée de l'arbre - L'Hebdo  JournalRÉSOLUTION :         2022-03-040

CONSIDÉRANT qu’il est possible d’obtenir gratuitement des arbres de 25 à 100 cm de haut en moyenne et offerts par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec (MFF) dans le cadre du Mois de l’arbre et des forêts ;

CONSIDÉRANT que la gracieuseté du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs avec la participation de l’Association forestière du sud du Québec sera bénéfique à l’embellissement de notre municipalité ;

En conséquence,

il est proposé par  monsieur Saül Bergeron

appuyé par monsieur René St-Pierre

et résolu,

QU’UN nombre de 8 paquets de 50 arbres de feuillus est demandé ainsi que 8 paquets de 50 arbres de conifères pour distributions aux citoyens d’Aston-Jonction ;

QUE la municipalité d’Aston-Jonction décrète la journée de l’activité qui se déroulera au garage municipal de la rue Blais, le dimanche 22 mai entre 10 et 15 h 30 et invite ses citoyens en grand nombre à se procurer 1 à 3 arbres gratuitement ainsi que les fiches explicatives de plantation. Des membres du Conseil seront présents lors de cette activité.

Adopté à l’unanimité des membres du Conseil.

Certifiée conforme à Aston-Jonction ce 8e jour de mars 2022

 Carole Pigeon

Directrice générale et greffière trésorière

 

 

HYDRO QUÉBEC

Réseau de distribution – Au cours de l’année 2022, des travaux d’arboriculture seront réalisés dans différents secteurs de la MRC de Nicolet-Yamaska. Nous devons dégager les fils et maintenir la végétation à une distance sécuritaire du réseau de distribution d’électricité pour assurer la sécurité des personnes et la qualité du service. Dans certains cas, nous retirerons des arbres présentant des signes de faiblesses mécaniques et des risques pour l’intégrité du réseau.

Saviez-vous qu’en moyenne au Québec, environ 40% des pannes d’électricité sont causées par la chute de branches ou d’arbres sur les fils électriques ? Chaque année, environ 20% des 110 000 km de réseau sont élagués, et des dizaines de milliers d’arbres dangereux sont prélevés.

Nous tenons à vous rappeler également qu’il est dangereux de s’approcher trop près du réseau électrique. Seuls les employés d’Hydro-Québec et ceux des entreprises qu’elle autorise sont habilités à intervenir à moins de trois mètres des fils électriques. On ne doit jamais tenter d’élaguer ou de couper soi-même un arbre qui se trouve près des lignes électriques.

Pour en savoir plus, consultez le calendrier des travaux. Notez qu’il pourrait changer en raison de la météo ou à la suite d’événements climatiques.

Vous pouvez également contacter la conseillère – Relations avec le milieu attitré à votre territoire, Cynthia Rivard, que vous pouvez joindre par téléphone au 819 378-4581 poste 3214, ou par courriel à l’adresse Rivard.Cynthia@hydroquebec.com.

En complément d’information, voici quelques liens utiles à consulter :

Pourquoi dégager les fils moyenne tension ?
Comment Hydro-Québec intervient sur la végétation près des fils et gère les résidus d’arbres et de branches ?
Connaître le bon arbre au bon endroit

Nous vous remercions de votre précieuse collaboration.

  Annie Tremblay

Secrétaire administrative

Relations avec le milieu

Capitale-Nationale | Chaudière-Appalaches | Centre-du-Québec | Mauricie

Relations avec le milieu

Pandémie de la COVID-19 – Devancement des assouplissements et retrait de l’obligation du port du masque dans les lieux publics d’ici la mi-avril

Québec, le 2 mars 2022

À la suite d’une recommandation favorable de la Santé publique, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, annonce que les assouplissements prévus le 14 mars entreront plutôt en vigueur le samedi 12 mars prochain. De plus, la Santé publique propose une séquence graduelle de retrait du port obligatoire du masque dans les lieux publics.

Levée de la plupart des mesures

Ce devancement, qui permettra à la population, aux organisateurs et aux commerçants de profiter des journées de la fin de semaine avec un minimum de restrictions, est rendu possible en raison de l’évolution de la situation épidémiologique et hospitalière.

Ainsi, à compter du 12 mars :

  • Capacité d’accueil à 100 % dans tous les lieux publics ;
  • Aucune limite de capacité par table dans les restaurants, bars, tavernes et casinos ;
  • Retour aux heures normales d’activité pour les restaurants, bars, tavernes et casinos ;
  • Activités de danse et de karaoké permises ;
  • Aucune restriction quant au nombre de participants pour les activités de nature sociale dans une salle louée ;
  • Retrait du registre des visiteurs dans les résidences privées pour aînés.

Par ailleurs, il ne sera plus nécessaire de présenter le passeport vaccinal pour accéder aux lieux qui étaient visés par cette mesure.

Levée graduelle du port obligatoire du masque ou du couvre-visage

La Santé publique propose une séquence de retrait graduel du port du masque dont les dates précises seront confirmées ultérieurement en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique.

À compter du lundi 7 mars, comme déjà annoncé : le port du masque ne sera plus requis en classe ou au service de garde pour les élèves lorsqu’ils sont assis.

Au plus tard à la mi-avril, avec un préavis de 10 jours : le port du masque ne sera plus obligatoire dans tous les lieux publics (excluant les transports publics). Les lieux publics incluent l’ensemble des établissements d’enseignement supérieur (cégeps et universités).

Au plus tôt au mois de mai, avec un préavis de 10 jours : le port du masque ne sera plus obligatoire dans les transports publics.

Il importe de souligner que, malgré le retrait graduel de l’obligation de porter le masque, ce dernier reste un outil efficace pour réduire la transmission des virus. Ainsi, le port du masque fera partie de l’ensemble des bonnes pratiques à conserver et demeurera recommandé dans certaines circonstances, notamment :

  • lorsqu’une personnes présente des symptômes s’apparentant à ceux de la COVID-19 ;
  • lors d’interactions sociales durant les cinq jours suivant une période d’isolement;
  • lors d’interactions sociales pour les personnes immunosupprimées.

Citation :

« D’ici une dizaine de jours, la plupart des mesures seront enfin levées. Il s’agit d’une étape très importante, et nous pouvons être fiers de tous nos efforts pour en arriver là. Toutefois, il faut apprendre à vivre avec Ie virus, qui circule toujours, et demeurer prudents. Le port du masque, même lorsqu’il ne sera plus obligatoire, fera entre autres partie de l’arsenal que nous possédons pour réduire les risques de transmission dans certaines circonstances. »

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

Faits saillants :

  • Notons que la séquence du retrait graduel du port obligatoire du masque ne concerne pas les milieux de travail et les milieux de soins incluant les CHSLD.
  • Puisque la COVID-19 est toujours présente, il demeure requis de respecter les consignes sanitaires de base pour limiter sa propagation. Ainsi, il faut continuer de se laver les mains, de couvrir son visage, de tousser dans son coude et de garder ses distances.

Lien connexe :

Pour en savoir plus sur les mesures en vigueur et les assouplissements à venir: Québec.ca/coronavirus.

Prévention suicide

Invitation aux productrices et aux producteurs agricoles et à toutes les personnes qui côtoient.

 

Pour savoir quoi faire devant une personne en détresse : reconnaitre les signes de détresse et diriger la personne vers les bonnes ressources.

 

Formation reconnue par l’Ordre des agronomes du Québec

 

GRATUIT – Contenu adapté pour le milieu agricole

 

Formation AGIR en sentinelle pour la prévention du suicide – Déclinaison agricole 

5 avril 2022 en ligne pour les personnes vivant ou travaillant dans Nicolet/Bécancour/Mauricie

Horaire : 8 h 30 à 16 h 30